LES PERLES-AUDIO DU LUNDI

19 OCTOBRE 2020

Émets-tu quelques doutes ?
Quand on est au fond du trou, doit-on continuer de creuser ?
D’où vient l’inspiration ?

Émets-tu quelques doutes ?
Quand on est au fond du trou, doit-on continuer de creuser ?
D’où vient l’inspiration ?

 

L’adage de la semaine…
« On peut comparer le monde à un bloc de cristal aux facettes innombrables.
Selon sa structure et sa position, chacun ne voit que certaines facettes.
Tout ce qui peut nous passionner, c’est de découvrir un nouveau tranchant.
Un nouvel espace »
— Giacometti.

♦ L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE PROFONDE BONNE HUMEUR

Lenteur vivante d’une belle révélation.
Magnificence à facettes du moment
.

• L’EFFET DIAMANT
L’un des plus beaux secrets des lanceurs d’élan

1 – La survenue de la première facette
Ça peut être vous, ça peut être moi, ça peut être quelqu’un de complètement perdu et à la masse, ça peut être juste comme un déclenchement anonyme d’une première facette de diamant, quelque part ici ou ailleurs loin d’ici, là-bas…
Très souvent, ça se passe au fond de l’inconnu.
Un premier éclat d’eurêka jaillit en soi pour illuminer un coin noir.
Pourquoi dans le noir ? 
Parce que c’est dans la noirceur du charbon que s’élaborent les scintillements d’un diamant.
Les premiers rais de lumière glissés subrepticement sous la porte des ténèbres.
La transparence soudaine d’une facette initiale à peine perceptible.
Un premier cri de bébé-génie en train de naître.
Qui est prêt à recevoir cette inspiration des tréfonds ?
Qui se voue et se dévoue pour accoucher d’une idée neuve ?
Qui se lance et s’élance sans repère au devant de l’insolite ?
Au moment même où la transparence sort de l’obscurité, où une lumière nouvelle survient, une solution inespérée fait craquer la carapace de la pénombre du déjà-dit.
Qui est là pour accueillir ?
Qui se donne à cette lueur de la pensée naissante ?
Vibration chétive, faiblarde, fragile s’il en fut, cette primordiale goutte de rosée a besoin d’autres gouttes en renfort pour voir le jour. À peine née, elle appelle à l’aide. Elle a besoin de rescousse pour ne pas être éteinte et rejetée dans son réduit.
Une seule facette de diamant ne fait pas le diamant.

2 – La deuxième facette en éclat multiple
Bon, je reprends depuis le commencement.
Ça peut être vous, ça peut être moi…
Dans le jaillissement même d’une réflexion spontanée, une toute première clarté, une minuscule idée de rien du tout surgit. Mais elle peut tomber sous le boisseau et s’atténuer définitivement.
Canceled ! Annulée ! Biffée du panneau des départs.
Ce qu’on ne voit pas, c’est que cet élan vital initial est le résultat d’un grand brouhaha souterrain. Les longueurs d’onde d’une lumière naissante qui émergent dans un esprit réceptif ne sont que le little Big Bang d’une explosion plus profonde.
La lumière qui paraît particulière est faite d’ondes subsidiaires. Une deuxième facette de diamant doit reprendre au bond la volée de lumière pour la répercuter et la démultiplier. Cette réflexion se fait par engouement de :
– « Ah oui ! Wouah ! C’est ça ! »
Ainsi, le premier éclair de lumière est renforcé par une autre lumière, celle de l’admiration qui télescope toute notion originale et initiale. La joie de réceptionner donne de la force au premier mouvement d’élan. L’incandescence du début est alors encouragée et relancée.

3 – La libération des autres facettes
L’effet facette d’un premier diamant solitaire, fut-il magnifiquement poli, taillé dans le vif, et la conséquence d’un long travail de réflexion préalable depuis la nuit des temps, n’est en rien probant. Si personne ne prête attention à une belle idée nouvelle qui porte peut-être en elle les prémices d’un beau et riche joyau, celle-ci peut facilement s’éteindre et mourir d’inanition.
Tout premier éclat, pour exister comme tel, doit être réverbéré sur une autre face biseautée, sur un autre point ravivant… Aussi lumineuse soit-elle, une idée nouvelle appartient tout autant à l’esprit qui la conçoit qu’à l’esprit qui la perçoit et la propage.
D’où l’importance de la mise en lumière et de l’admiration.
De l’engouement et de la joie du risque dans les prises de relais.

♦ LE CADEAU DE LA SEMAINE
Parlons franchement : sans votre aide, nous allons devoir stopper nos émissions
et notre mission de production :
– de dessins divinatoires,
– de textes « écrimagiques »,
– de perles audio et vidéo,
– d’incitations à l’humour de la sagesse et à l’humeur médicinale.
Ceci est un sondage en mode réel. Même une plus petite somme est réellement active.
5 €, c’est déjà une manière de voter pour nous.
Dans le lancement des élans, l’important est de faire nombre.
Êtes-vous partant pour cette nouvelle aventure ?
Voulez-vous nous soutenir ?

JE SOUTIENS LES LANCEURS D’ÉLAN


À la fin octobre, j’aimerais ne pas me faner au milieu de quelques fans.

Je rêve que nous devenions une multitude
de micro-contributeurs !

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…